Patrimoine

OTHERWORLD COMMUNICATION Exposition de Prune Phi aux Archives départementales

© Prune Phi

Dans le cadre du festival Fictions documentaires, les Archives départementales accueillent du 12 novembre au 12 décembre l'exposition de Prune Phi Otherworld Communication questionne l’évolution de traditions du Sud-Est asiatique liées au culte des ancêtres faisant face au développement rapide des outils de communications et des nouvelles technologies. 

Publié le

L’installation pluridisciplinaire dévoile les indices d’un monde parallèle peuplé par nos ancêtres. Ceux-ci ont besoin de biens matériels qui ne peuvent leur être envoyés que depuis notre monde par l’incinération de fac-similés fabriqués en papier ou carton. Otherworld Communication est une société [fictive] fabricant ces objets votifs activés et envoyés par l’immolation. Cet opérateur téléphonique spécialisé dans les échanges inter-mondes offre ses services pour rendre possible une communication entre les défunts et les vivants. La voix de l’opératrice téléphonique, diffusée sur des sculptures sonores fabriquées en collaboration avec l’artiste Tal Yaron, explique la marche à suivre. 

En parallèle, dans le cadre du programme de transmission « Entre les Images » porté par le Réseau Diagonal, Prune Phi mène un projet avec des lycéens de l’Aude sur les moyens de communication et les outils employés pour garder le contact à distance. Les circonstances actuelles nous obligent à garder nos distances physiques et sociales, à travailler ou faire l’école à la maison par écrans interposés, et nous forcent à envisager de nouveaux modes de rencontres et d’existence ensemble tout en étant ailleurs. Des correspondances ont été initiées entre différents lycées à travers une création uniquement réalisée au téléphone portable. Les élèves du lycée Saint-François de Carcassonne, du lycée Jacques Ruffié de Limoux, et du lycée Ernest Ferroul de Lézignan-Corbières ont ainsi établi de véritables liens de communication, aussi métaphoriques que poétiques.


 

Prune Phi

Née en 1991, Prune Phi est artiste plasticienne et photographe. Elle vit et travaille à Marseille. À la suite d’études en Arts Plastiques et d’un Master en Création Artistique, Théorie et Médiation, elle réalise une résidence d’un an au Birmingham Institute of Art and Design au Royaume-Uni puis intègre l’École Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles dont elle est diplômée en 2018. Prune Phi expose en France, en Europe et au-delà, notamment pendant les Rencontres Internationales de la Photographie d’Arles (2018), au Festival Circulation(s) à Paris (2019), à la Grande Halle de La Villette à Paris (2021), au Vincom Center for Contemporary Art à Hanoï, Vietnam (2021), au Minnesota Museum of American Art, Saint-Paul, Etats-Unis (2021), au Festival OFF Bratislava, Slovaquie (2021). Son projet « Appel manqué » est publié aux éditions Filigranes en 2018 suite à la Résidence 1+2.

Programme du festival Fictions documentaires