Un nouvel ouvrage sur l'histoire de l'abbaye de Lagrasse Alain Castel, Les dépendances monastiques espagnoles de l'abbaye de Lagrasse du IXe au XIIIe siècle.

 

Monsieur Alain Castel, passionné par l’histoire des Corbières en général et de l’abbaye de Lagrasse en particulier, nous propose à travers cet ouvrage un parcours singulier et original dans les anciennes possessions de cette abbaye en terre espagnole. Aux XIIe et XIIIe siècles, plus de soixante-dix monastères et prieurés dépendaient ainsi de Sainte-Marie d’Orbieu de chaque côté des Pyrénées.

Ce patrimoine architectural encore existant, jusqu’alors méconnu et peu mis en avant dans l’abondante littérature concernant l’abbaye audoise, est ici détaillé dans un ouvrage de 160 pages, pourvu d’un grand nombre d’illustrations en couleur et d’une carte permettant de situer les édifices mentionnés.

La recherche de l’auteur s’est d’abord fondée sur les différents cartulaires de Lagrasse, conservés aux Archives départementales de l’Aude, mais aussi sur une patiente investigation de terrain de dix années, pour compléter les informations extraites de la documentation archivistique.

L’ouvrage se compose tout d’abord d’une présentation historique de l’abbaye de Lagrasse, de la création du comté de Barcelone et de ses relations transpyrénéennes avec les comtés de Carcassonne, du Razès et de Toulouse. En plus des nombreuses relations familiales et économiques entre ces régions, l’unité religieuse a permis des échanges d’évêques de part et d’autre des Pyrénées et des relations étroites entre les abbayes.

La publication est ensuite organisée en une vingtaine de petits chapitres, décrivant tour à tour les différentes églises, prieurés ou monastères concernés. Chacun d’entre eux fait l’objet d’un historique et d’une notice descriptive des édifices encore en place et des vestiges archéologiques. Au fil des pages, on voyage ainsi de San Feliu de Guixols, sur la côte catalane, aux mines de sel proches de Cardona et à Sant Pere del Burgal, accroché à flanc de montagne dans l’étroite vallée d’Aneu.

Joliment illustré grâce aux belles photographies de l’auteur, ce volume, d’une lecture facile et agréable, ajoute une pierre supplémentaire aux multiples travaux réalisés sur l’histoire de l’abbaye de Lagrasse durant ces trente dernières années. Il montre aussi, de façon convaincante, qu’au Moyen Age, le prestige de celle-ci s’étendait très loin de l’autre côté des cimes pyrénéennes.